Hier et demain. Michel Legrand, Artistes divers

Ce n’est pas d’aujourd’hui qu’on interprète du Michel Legrand : rien qu’avec les versions des Moulins de mon cœur, on remplirait un coffre-fort. Ce coffret-ci ne contient que trois tours de moulinette : ça va des Moulins par Juliette Armanet aux Windmills de l’Oscar Peterson Trio, en passant par une version instrumentale par Legrand lui-même. De sorte qu’on est finalement à l’étroit sur les cinq disques proposés ici, où l’on se limite à un hommage des artistes d’aujourd’hui, une compilation jazz, une autre des thèmes de films, du Legrand qui chantonne ou pas (vaut mieux pas : c’est l’orchestrateur qui en impose). Il y a de jolies incongruités (Philippe Katerine qui donne La joueuse, les Brigitte qui font la Chanson des jumelles), des tours de force (Miles Davis, Toots Thielemans), des merveilles oubliées (La piscine, The Go-Between, L’affaire Thomas Crown). Et pourtant, on ressort déficitaire de l’expérience. Legrand, au rayon des éoliennes, c’est infiniment plus grand.

   

Hier et demain Michel Legrand

★★★ 1/2
Coffret

Artistes divers, Universal Music France

À voir en vidéo