Keep on With Falling, The Boo Radleys

Revoilà les Boos. Vingt-quatre ans depuis la dernière fois : l’autre siècle. C’est le moment, se dit-on. Après le retour du grunge, la britpop allait se pointer : le cycle est générationnel. Mais… les Boos sans Martin Carr, ça se peut ? Le créateur des mélodies tant aimées, l’as des drôles de détours à la guitare : l’âme, le cœur, le centre ! Les fans sont déchirés : bien sûr qu’on y perd. Mais les airs si aériens du groupe, inspirés par Brian Wilson, baignant dans une psychédélie ouatée, invariablement agréable, étaient et sont encore affaire de jeux d’harmonies et de bonnes vibrations de la part des Sice Rowbottom, Tim Brown et Rob Cieka. Des vrais Boos. Certes, ne goûte-t-on plus ce qui rendait le bonbon un peu suret, mais je défie le printemps de ne pas embrasser les adorables A Full Syringe and Memories of You et I’ve Had Enough I’m Out (délicieux sitar !), et de ne pas dodeliner du chef aux premières mesures de la pimpante I Say a Lot of Things. Ne pas bouder ses Boos, c’est bien aussi.

   

Keep on With Falling

★★★
​Alt-pop

The Boo Radleys, Boostr

À voir en vidéo