L’OSM annule les concerts du jeune pianiste russe Alexander Malofeev

Le jeune pianiste Alexander Malofeev a aussi dit être mal à l’aise face aux nombreux appels de journalistes qui lui demandent de faire des déclarations au sujet du conflit.
Photo: Vancouver Recital Society via La Presse canadienne Le jeune pianiste Alexander Malofeev a aussi dit être mal à l’aise face aux nombreux appels de journalistes qui lui demandent de faire des déclarations au sujet du conflit.

L’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) a finalement décidé d’annuler les concerts du jeune pianiste russe Alexander Malofeev, qui étaient prévus pour les 9, 10 et 13 mars, compte tenu de « l’ampleur des graves répercussions sur la population civile de l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe ».

« L’OSM estime qu’il serait inapproprié d’accueillir M. Malofeev cette semaine. Nous continuons toutefois de croire qu’il est important de maintenir nos relations avec des artistes, quelle que soit leur nationalité, qui portent des messages de paix et d’espoir, et espérons pouvoir accueillir cet artiste d’exception lorsque le contexte s’y prêtera », a indiqué l’Orchestre dans un communiqué.

L’OSM emboîte ainsi le pas à la Vancouver Recital Society, qui a aussi annulé le concert du jeune prodige qui devait prendre l’affiche au théâtre Orpheum le 2 août.

Leila Getz, la fondatrice et directrice artistique de la Vancouver Recital Society, a expliqué dans une entrevue avec La Presse canadienne que « la dernière chose qu’elle voulait était d’inviter le pianiste de 20 ans au théâtre Orpheum et de le retrouver entouré de protestataires qui font du chahut ».

C’est cependant la troisième fois qu’elle doit annuler une visite du pianiste, les deux premières annulations ayant été liées à la pandémie de COVID-19.

Inconfort à se positionner

Alexander Malofeev, pour sa part, y est allé plus tôt cette semaine de ce commentaire sur sa page Facebook. « Honnêtement, la seule chose que je peux faire en ce moment est de prier et de pleurer. Il semblerait qu’il y ait des conclusions évidentes : aucun problème ne peut se régler dans la guerre, les gens ne peuvent pas être jugés par leur nationalité. »

Le jeune pianiste a aussi dit être mal à l’aise face aux nombreux appels de journalistes qui lui demandent de faire des déclarations au sujet du conflit.

« Je me sens très mal à l’aise à ce sujet et je crois aussi que cela peut affecter ma famille en Russie. Je crois toujours que la culture russe, la musique en particulier, ne devrait pas être ternie par une telle tragédie, même s’il est impossible de rester à côté en ce moment. » Il ajoute : « tout ce que je sais, c’est que répandre la haine ne va pas améliorer la situation, mais seulement causer encore plus de souffrance ».

Plus tôt la semaine dernière, l’OSM avait pourtant manifesté son intention de maintenir la série de concerts du jeune pianiste russe, précisément sur la base de sa position dans le conflit. « L’OSM prend l’engagement de n’inviter aucun artiste russe ou d’une autre nationalité qui appuie ouvertement le président actuel de la Russie ou son régime. Le pianiste Alexander Malofeev, âgé seulement de 20 ans, n’a manifesté à ce jour aucun signe public d’appui à Vladimir Poutine. Au contraire, un message qu’il a relayé récemment sur son compte Instagram indique clairement qu’il s’oppose à la guerre et qu’il prend ses distances par rapport au régime en place à Moscou. Nous croyons donc qu’il peut toujours se joindre à l’OSM malgré le contexte actuel », avait fait valoir au Devoir la relationniste de l’OSM Michèle-Andrée Lanoue, le 3 mars dernier.

Tout ce que je sais, c’est que répandre la haine ne va pas améliorer la situation, mais seulement causer encore plus de souffrance

 

Les musiciens et musiciennes de l’OSM ainsi que le chef américain Michael Tilson Thomas ont souligné leur excellente collaboration avec M. Malofeev malgré la guerre en Ukraine commencée depuis deux semaines.

« J’étais si heureux de travailler pour la première fois avec l’extraordinaire jeune pianiste Alexander Malofeev à Montréal. Il est regrettable que les situations politiques aient rendu cela impossible. Ce sera une joie de collaborer avec lui dans un avenir rapproché », a déclaré le chef d’orchestre Michael Tilson Thomas.

L'OSM, qui maintient la tenue des concerts, mais sans les prestations de Malofeev, effectuera un don en soutien à l'Ukraine.

À voir en vidéo