Antonio Vivaldi, A. Vendittelli, Abchordis Ensemble et A. Buccarella

Volume 68 de l’Édition Vivaldi de Naïve, lancée alors que l’étiquette était encore nommée Opus 111, ce CD rassemble six Cantates pour soprano et basse continue (RV 650, 652, 660, 665, 667 et 669), effectif orchestral restreint, mené du clavecin par Andrea Buccarella, dans lequel, aux côtés d’un orgue, d’un violoncelle et d’un basson, on retrouve à l’archiluth Simone Vallerotonda, l’architecte du CD « Méditation » présenté ici par ailleurs. Le CD est surtout la rencontre avec une superbe voix : Arianna Vendittelli, soprano au placement vocal parfait, au timbre charnu juste ce qu’il faut et qui allie à ces qualités une expressivité très juste, dans le courroux comme dans la tristesse. Cette fermeté et cette maîtrise, de même que l’ambitus vocal, lui permettent de maîtriser le récitatif initial quasi impossible de « Sorge vermiglia in ciel la bella Aurora » (RV 667), même si nos cantates favorites sont celles où culmine la subtilité de l’accompagnement (RV 652 et 660). Ce n’est pas Vivaldi à son plus spectaculaire, mais le disque vaut le détour.

Antonio Vivaldi

★★★★
Classique

A. Vendittelli, Abchordis Ensemble, Andrea Buccarella, Naïve OP 7257

À voir en vidéo