A Love Sonnet for Billie Holiday, Wadada Leo Smith, Jack DeJohnette et Vijay Iyer

Longue vie au maître de l’improvisation Wadada Leo Smith, qui a eu 80 ans le mois dernier. En 2016, le vénérable trompettiste réunissait en studio les collaborateurs Jack DeJohnette et Vijay Iyer — une première rencontre là entre le batteur et le pianiste —, le temps d’un hommage aérien et chaleureux à l’icône du jazz vocal. Sur la première pièce et sur Deep Time no. 1 (composition d’Iyer), qui la suit, le son des cymbales de DeJohnette forme un nid sur lequel viennent se reposer le souffle de Smith et le jeu, au piano d’abord puis au Rhodes, d’Iyer, mais c’est sur les deux compositions suivantes (de Leo Smith, puis de DeJohnette) que la rencontre donne ses plus beaux fruits, le piano, la batterie et la trompette entretenant d’abord une conversation animée et pleine d’esprit, moins minimaliste que durant les 20 premières minutes, avant un sublime moment de recueillement supervisé par le trompettiste. Rocket, en finale, est de l’improvisation pure, une cerise sur le gâteau d’anniversaire que Wadada Leo Smith offre à ses fans.

   

A Love Sonnet for Billie Holiday

★★★★
Jazz

Wadada Leo Smith, Jack DeJohnette et Vijay Iyer, TUM

À voir en vidéo