Ramages (Deluxe Edition), Birds On A Wire

Parmi les victimes collatérales de la pandémie, il y a ces albums parus puis disparus sans que ça paraisse. Que faire pour se refaire ? Une édition augmentée, tiens : ainsi obtient-on ici huit titres de plus que sur l’album d’il y a un an. Contenu presque doublé, palette élargie d’autant. Le tandem qui compose Birds on a Wire (Rosemary Standley, du groupe Moriarty, et la chanteuse violoncelliste Dom La Nena) va encore plus loin dans l’exploration des mélodies et des cultures. Quand on se donne pour nom le titre d’une chanson de Cohen, on n’a peur de rien : elles harmonisaient déjà en français, en anglais, en portugais, en catalan et en breton, reprenaient du Brel dans le même élan que des poèmes du XIXe siècle. Les voilà qui marient leurs registres vertigineusement espacés chez Pink Floyd (exquise Wish You Were Here) aussi bien que chez les Beatles (lascive Within You Without You). Confinement ou pas, cette fois-ci sera la bonne.

 

Ramages

★★★★
Monde

Birds on a Wire (Rosemary Standley et Dom La Lena), Sabia/Le Label/[Pias] France

À voir en vidéo