Sul cadran, SeinsSucrer

Cinq nouvelles chansons, à peine une douzaine de minutes de bons beats à base d’échantillons funk-soul-jazz, c’est tout bon de la première à la dernière puff. Certes, douze minutes, c’est peu, mais cet EP Sul cadran s’ajoute aux quatre autres projets que SeinsSucrer alancés cette année. Et d’un projet à l’autre, le musicien se révèle de mieux en mieux, peaufinant ses textes, abandonnant au passage l’usage de l’autotune (dont il abusait il y a peu, convenons-en) pour mieux faire entendre sa prosodie originale, ce timbre de voix un peu nasillard, cette prononciation qui fait traîner les syllabes sans se rendre inintelligible rappelant tantôt celle de C-Drik, tantôt celle d’Eman. Il fait tout à peu près seul, de l’écriture des textes maculés de sonorités anglophones jusqu’à la composition musicale et la réalisation. Sul cadran, comme ses précédentes parutions (son Dazed & Confus est chaudement recommandé), est captivant ; s’il maintient ce rythme, 2022 sera une bonne année pour lui.
 

Sul cadran

★★★★
​Hip-hop

SeinsSucrer, indépendant

À voir en vidéo