Passion, Véronique Gens

Dans la catégorie des récitals vocaux, on songe fort peu aux programmes baroques. Or celui-ci, de la grande soprano Véronique Gens, est un modèle du genre. Il est une sorte de retour à la musique et au répertoire d’un CD très symbolique pour Véronique Gens : le premier volume de « Tragédiennes », gravé en 2006 avec Christophe Rousset pour Virgin. L’étoffe vocale gagnée par la chanteuse sert l’éloquence passionnée (air « Espoir si cher et si doux » d’Atys), la prise de son d’Olivier Rosset à l’Arsenal de Metz est suprêmement réussie (« Tempête », de Pascal Colasse, plage4), et la prestation des Chantres du Centre de musique baroque de Versailles et de l’ensemble Les Surprises (quelles couleurs !), sous la direction de Louis-Noël Bestion de Camboulas, est beaucoup plus qu’un accompagnement. Le programme alterne de manière astucieuse airs et intermèdes orchestraux. Au-delà du timbre et de l’intelligence dramatique, on admire également une prononciation exceptionnelle qui ne vient jamais en travers de la ligne de chant. Grand disque.

Passion

★★★★ 1/2
Classique

Airs et extraits d’opéras, Véronique Gens (soprano), Alpha 747

À voir en vidéo