Alla Napoletana, L'Arpeggiata et Christina Pluhar

Musique napolitaine ? Christina Pluhar ? C’est dans les vieux chaudrons que l’on fait les meilleures confitures. Comment ne pas penser au fabuleux disque fondateur, La Tarentella chez Alpha en 2001 ? Oui, mais La Tarentella, c’était Christina Pluhar et Marco Beasley, qui ont divorcé sur le plan musical depuis. Alla Napoletana varie heureusement les climats et les chanteurs, car dans le registre et un répertoire équivalent, sur lequel Pluhar s’aventure heureusement fort peu, Alessandro Giangrande n’arrive, ici, pas à la cheville de Beasley. Le bonheur est dans la diversité, avec quelques bijoux (Valer Sabadus dans Dormite o pupille, l’étrange et étonnant Vincenzo Capezzuto) et un très bon niveau général. L’autre vertu du projet est la découverte, sur le CD 2, d’une saisissante Cantate de Noël de Cristoforo Caresana. Ce deuxième CD, composé de cantates et d’airs, met en scène l’autre « bémol vocal », la basse João Fernandes, acteur accompli (dans Le fou de Pietro Antonio Giramo), mais dont la technique reste sommaire.

Alla Napoletana

★★★ 1/2
Classique

L’Arpeggiata, Christina Pluhar, Erato, 2 CD 0190296603617

À voir en vidéo