Things Take Time, Take Time, Courtney Barnett

Things Take Time, Take Time est l’exemple type de ce qu’on appellera un « disque de confinement ». Dix nouvelles chansons composées pendant cette pandémie ayant inspiré à l’autrice des thèmes — l’ennui, la banalité du quotidien, l’amitié — qu’elle exprime avec un remarquable sens de l’observation et du récit. Les chandelles allumées dans Rae Street en ouverture, l’anticipation du déconfinement sur Write a List of Things to Look Foward To, du Barnett particulièrement inspiré offert sur un album volontairement paresseux, presque amorphe, en tout cas langoureux (sur Before You Gotta Go et Turning Green, les meilleures de l’album) sur le plan des rythmiques et des orchestrations. Ça fait partie du charme de la proposition, introspective sans être sérieuse, servie avec une pointe d’humour. Enregistré et réalisé par l’Australienne et sa consœur Stella Mozgawa (batteuse du groupe Warpaint), ce troisième album ne possède pas la force rock de l’impeccable précédent Tell Me How You Really Feel, mais possède des charmes qui se révèlent au bout de quelques écoutes.
 

Things Take Time, Take Time

★★★ 1/2
​Rock-pop

Courtney Barnett, Mom + Pop

À voir en vidéo