Frank-Peter Zimmermann, Orchestre philharmonique de Berlin

Au fil de parutions notamment sur l’étiquette suédoise Bis, on se rend compte que, très loin du star-système, l’Allemand Frank Peter Zimmermann, 56 ans, est potentiellement le plus grand violoniste de notre temps. Le Philharmonique de Berlin rend hommage à cet artiste d’exception en publiant un livre-album luxueux de deux CD et un DVD rassemblant les deux concertos de Bartók (avec Alan Gilbert), le Concerto de Beethoven (Daniel Harding) et celui de Berg (Kirill Petrenko) captés en concert entre 2016 et 2020. Les documents sont à la hauteur des attentes, avec un Berg translucide et arachnéen et un 2e de Bartók étonnamment fluide mais jamais précipité, d’une délicatesse d’archet insolente dans le 2e mouvement. Mais le prix de l’objet est conféré par le Concerto pour violon de Beethoven, dans l’esprit très décapé du récent Shaham-The Knights (tempo vif, chant infini), avec le luxe de Berlin en partenaire. Seuls James Ehnes et Gil Shaham, dans ses meilleurs jours, rivalisent avec ce degré de réflexion et de funambulisme instrumental.

Frank Peter Zimmermann

★★★★ 1/2
Classique

Orchestre philharmonique de Berlin, 2 CD et 1 DVD, BPHR 210151 (Naxos)

À voir en vidéo