Voyage to Mars, Munya

À la première écoute, la chanson pop de Munya (la Saguenéenne d’origine Josie Boivin) paraît trop facile. Les mélodies fleuries, les textes aux rimes simples, la voix douce et retenue, ses clins d’œil à la pop des années 1960 enrobée de synthétiseurs, soutenus par une rythmique sèche et entraînante histoire de rendre la proposition contemporaine… À la seconde écoute, on remarque la finesse du travail — dans les textes, d’abord, Boivin ayant ce don de dissimuler des sujets importants sous des airs de ritournelle romantique. À la troisième écoute, on lâche prise : il sera désormais impossible de se sortir de la tête les refrains de Boca Chica, de Life Is a Dream (et son groove late-disco), de la langoureuse Pour toi ou encore de Perfect Day. Manifestement, l’autrice-compositrice-interprète et réalisatrice (elle s’entoure de quelques collaborateurs, mais joue de tous les instruments) maîtrise déjà toutes les facettes de la production d’un album pop, très bon de surcroît. En plus, Munya a elle-même dessiné sa pochette !
 

Voyage to Mars

★★★★
Pop

 

Munya, Luminelle Recordings

À voir en vidéo