Rêve encore, Fanny Bloom

Le dernier épisode de la passionnante série documentaire balado Rêve encore, consacrée à la petite et à la grande histoire de l’album culte de Daniel Bélanger et à son influence, a été mis en ligne en début de semaine. Chacun de ses épisodes se concluait par une reprise d’un des titres phares de Rêver mieux par l’animatrice, Fanny Bloom. Les cinq chansons dévoilées dans la série constituent l’essentiel de ce minialbum, des relectures dépouillées, souvent au piano seul, laissant toute la place à la voix haut perchée et délicate de Bloom. On retrouve en complément une version sobre et sombre, mais beaucoup plus « électronique » que les autres titres d’Intouchable et immortelle et des relectures instrumentales d’Une femme, un train, un homme et une gare et de Tu tombes,portant la griffe reconnaissable de Thomas Hébert (Valaire, Qualité Motel), avec sa trompette évanescente et ses doux bidouillages. Un disque sans prétention, un bel « à-côté » d’un superbe projet documentaire, qui en prolonge le plaisir. 

Rêve encore

★★★
Chanson

Fanny Bloom, Audiogram

À voir en vidéo