Friends That Break Your Heart, James Blake

Les fans de la première heure de l’auteur-compositeur-interprète James Blake seront heureux de l’entendre renouer, quoique prudemment, avec ses racines électroniques avant-gardistes, un peu plus de deux ans après le très pop (et pourtant réussi) Assume Form sur lequel il assumait, justement, son personnage de crooner moderne. Une forme de tristesse et de mélancolie réapparaît ainsi en filigrane des compositions plus audacieuses (Frozen, avec JID et SwaVay, est un bon exemple de ce risque calculé) de Friends That Break Your Heart, son cinquième album auquel collabore aussi SZA, sur la poignante chanson néo-R&B Coming Back. Comme toujours, la voix distinctive du musicien, son falsetto délicatement éraillé souvent manipulé pour créer du relief à ses chœurs, occupe le premier plan de l’album, mais on s’intéressera davantage à ses choix orchestraux, plus complexes que sur son précédent album — et même des deux EP qu’il a lancés durant la pandémie. Beau, mais aussi dissonant, rugueux, excitant.

Friends That Break Your Heart

★★★★
Pop

James Blake, Polydor

À voir en vidéo