Songwrights Apothecary Lab, Esperanza Spalding

Depuis le début de la pandémie, on a beaucoup écrit et lu à propos des mérites thérapeutiques de la musique, une idée placée au cœur du nouvel album concept de la prolifique compositrice, bassiste et chanteuse américaine Esperanza Spalding. Elle s’est ainsi tournée vers des musicothérapeutes et des chercheurs en neurosciences pour concevoir les douze chansons (des « formwela », les appelle-t-elle). Elles sont enregistrées en trois cycles distincts, changeant d’orchestre à chaque cycle, dans le but de créer une œuvre qui apaiserait et nous libérerait du stress « while we are all stuck inside », chante-t-elle sur la magnifique Formwela 3, ornée du saxophone de Wayne Shorter. On reconnaît par exemple un emprunt aux ragas indiens dans le chant de la Formwela 1 en ouverture réalisée, comme les deux suivantes, par Raphael Saadiq. Le cycle suivant est plus près d’une chanson folk-jazz intimiste, alors qu’elle retrouve son orchestre complet pour un dernier cycle de jazz spirituel (presque éthio-jazz sur Formwela 8 !) où chœurs et cuivres embrassent les grooves.

Songwrights Apothecary Lab

★★★ 1/2
Jazz

Esperanza Spalding, Concord

À voir en vidéo