Joseph Canteloube, C. Sampson, Tapiola Sinfonietta, P. Rophé

Les Chants d’Auvergne de Canteloube ont été popularisés au disque au début des années 1970 par Victoria de Los Angeles (EMI) et, plus tard, par Kiri Te Kanawa. Karina Gauvin les a aussi enregistrés, mais la version emblématique reste celle de Frederica von Stade (CBS Sony). Cela fait des années que ce répertoire semblait tombé aux oubliettes. Mais voici, avec Carolyn Sampson, la chanteuse qui possède à la fois le timbre, le charme, le naturel et l’étoffe vocale (par rapport à Karina Gauvin) dont nous ne pouvions que rêver. Lorsque s’ajoute une prise de son « extralucide » d’un orchestre transparent, idéalement équilibré avec la voix, on comprend vite que l’on a affaire à un disque majeur. Au sein ducorpus des Chants, dont collection et orchestration ont occupé pendant 30 ans le musicien folkloriste mort en 1957, Carolyn Sampson a choisi d’interpréter les 1re et 3e séries au complet et de puiser dans les 2e, 4e et 5e. Programme superbe, généreux et parfaitement agencé pour une nouvelle version de référence.  

Joseph Canteloube

★★★★ 1/2
Classique

C. Sampson, Tapiola Sinfonietta, P. Rophé, BIS SACD-2513

À voir en vidéo