Afternoon Bike Ride, Afternoon Bike Ride

Tout comme sur l’EP Skipping Stones paru en mars dernier, le trio montréalais Afternoon Bike Ride (Thomas White, David Tanton, Lia Kurihara) offre sur son premier album des chansons contemplatives agrémentées « de mots de réconfort » pour nous aider à briser l’isolement et le sentiment de claustrophobie induits par la pandémie. Ce premier album est douillet comme une couette de plumes, avec ses mélodies caressantes, ses voix fines (celle de Lia principalement), ses orchestrations faites de guitares acoustiques, de sons ambiants et de délicates rythmiques électroniques faisant écho au courant folktronica du tournant du siècle. À l’intérieur de leur cocon pop, le trio a invité plusieurs amis, dont Ryan Hemsworth (qui appuie sur le rythme pendant Before the Fall), le compositeur et violoniste Eli Bishop (ses arrangements sur It’s Ok sont fameux) et la chanteuse Naji sur C’était, l’unique chanson en français de l’album. En ajoutant du piano et en poussant le tempo vers le house sur Terrace Rain, le trio touche presque à la grâce. Du réconfort auditif.


 

Afternoon Bike Ride

Pop

Afternoon Bike Ride, Friends of friends

À voir en vidéo