Décès de Jean-Paul Jeannotte, cofondateur de l’Opéra de Montréal

Jean-Paul Jeannotte et Jeanne Landry lors de leur tournée en URSS
Photo: Paris Match Jean-Paul Jeannotte et Jeanne Landry lors de leur tournée en URSS

Le ténor, professeur et administrateur Jean-Paul Jeannotte est décédé jeudi à l’âge de 95 ans. Il fut, aux côtés de Joseph Rouleau et de Robert Savoie, l’un des instigateurs de la création de l’Opéra de Montréal en 1980.

C’est le pianiste, professeur au Conservatoire de Montréal, Olivier Godin qui a fait part du décès de Jean-Paul Jeannotte sur les réseaux sociaux dans la matinée de jeudi, présentant le ténor comme son « père-musicien ».

« J’ai appris de lui tant de choses sur le métier, les traditions du répertoire français, tant de choses sur la beauté artistique et les secrets de la musique, la littérature, la peinture, le théâtre et la danse. Je lui suis éternellement redevable », écrit Olivier Godin, grand spécialiste dans l’accompagnement de la mélodie française.

Godin a donc pu s’abreuver à une source de première qualité. Né à Rawdon le 9 mars 1926, Jean-Paul Jeannotte, qui avait étudié le chant à Montréal, a eu la chance de poursuivre ce cursus de 1951 à 1953 auprès de Pierre Bernac, à Paris. Olivier Godin rappelle que Bernac, indéfectible partenaire musical de Francis Poulenc, amena Jeannotte à côtoyer entre autres Poulenc, Canteloube, Claudel et Yvonne Printemps.

De retour au Québec, Jean-Paul Jeannotte a transmis son savoir comme professeur à l’Université Laval de 1964 à 1979, avant de militer pour la création de l’Opéra de Montréal, une croisade couronnée de succès avec la fondation de la compagnie le 5 février 1980 par le ministère des Affaires culturelles, alors dirigé par Denis Vaugeois. Jeannotte fut pendant 10 ans le premier directeur artistique de l’établissement. Il a également été, de 1966 à 1972, président de l’Union des artistes.

Son art de ténor est notamment documenté dans une captation de Pelléas et Mélisande en 1955, un des trois Pelléas enregistrés du grand chef français Désiré-Émile Inghelbrecht. Cette bande sonore d’archives a été publiée par le Québécois Yves St-Laurent.

Officier de l’Ordre du Canada, Jean-Paul Jeannotte a été intronisé au Panthéon canadien de l’art lyrique en 1994, la même année que Maureen Forrester.

À voir en vidéo