De bons plans jazzés et métissés

Photo non datée du saxophoniste ténor américain John Coltrane en concert à Paris.
Photo: Agence France-Presse Photo non datée du saxophoniste ténor américain John Coltrane en concert à Paris.

Coltrane inédit

Demeuré enfoui pendant presque un demi-siècle dans les archives personnelles d’un ami de John Coltrane, cet enregistrement d’un concert donné le 2 octobre 1965 à Seattle est une véritable rareté : une seule autre version live de la célèbre suite A Love Supreme, album paru en janvier 1965, était auparavant connue des aficionados. L’étiquette Impulse ! éditera le 8 octobre l’enregistrement du maître avec son fameux quartet (McCoy Tyner, Jimmy Garrison, Elvin Jones), accompagné parPharoah Sanders et Donald Garrett.

OFF Festival de jazz

Avec ses 18 concerts présentés dans 11 salles différentes, la programmation de la 22e édition de l’OFF Festival de jazz gonfle les biceps face à la crise sanitaire. En ouverture, le 30 septembre, Joe Sullivan et son orchestre de 11 musiciens présenteront Chansons et poèmes à L’Astral. Soulignons également le lancement du premier album (Triptyque) du quintet du compositeur et saxophoniste Gabriel Genest (2 octobre), le concert de l’ensemble du saxophoniste Julien Fillion (Révélation Radio-Canada, le 5 octobre) et le concert de clôture, le 9 octobre au Théâtre Plaza, du Jean-Nicolas Trottier 10tet.

Festival international de jazz de Montréal

La 41e édition du FIJM passera à l’histoire comme étant la plus modeste, mais la plus déterminée : 29 concerts sur deux sites extérieurs et un au Club Soda. Avec Yanick Rieu (en ouverture le 15 septembre, 17 h 15), Ranee Lee et Dawn Tyler Watson le même jour, François Bourassa soulignant le 25e anniversaire de son quartet (16 septembre), l’Emie R Roussel Trio (17 septembre), MISC (18 septembre) et un supergroupe — Rieu, Dan Thouin, Coral Egan, Alain Caron et Paul Brochu — interprétant le classique du jazz fusion Light as a Feather (1973), de Chick Corea & Return to Forever.

 

Réservez votre place !

Ils gardent le cap, malgré le brouillard des mesures sanitaires, pour assouvir le besoin des mélomanes : même à capacité réduite, le Dièse Onze, rue Saint-Denis, et le Upstairs jazz bar & grillades, rue Mackay, au centre-ville, ajoutent des concerts à leur programmation jazzée. À cette offre, ajoutons le concert de la compositrice, saxophoniste et cheffe d’orchestre Beth McKenna — elle lancera son nouvel album Beyond Here — le 27 octobre, à L’Astral, et celui de la chanteuse de jazz canadienne Molly Johnson au Palais Montcalm de Québec le 14 décembre.

Mundial Montréal

« Le rendez-vous nord-américain des musiques du monde », arrimé aux rencontres professionnelles M pour Montréal, revient en meilleure forme, devant public, et avec des invités internationaux, du 16 au 19 novembre. À l’affiche de ce Mundial Montréal, Puuluup, duo folk contemporain originaire d’Estonie, le quatuor Al Qahwa Ensemble, basé à Toronto mais versé dans le répertoire traditionnel arabe, l’oudiste Mehmet Polat ou encore le Montréalais Mateo.

 

Cabarets acoustiques Nuits d’Afrique

Après avoir tenu à bout de bras leur festival pour une seconde année de suite, les Productions Nuits d’Afrique veilleront à ce que l’automne ne manque ni de rythme ni de lumière en lançant une nouvelle série de spectacles au Balattou intitulée Les Cabarets acoustiques. Du jeudi au dimanche, toutes les semaines, on aura droit à la crème des musiques d’ailleurs vivant ici : le reggae de Juliet Nelson vendredi prochain, la fête latine d’El Son Sono le 24 septembre, la fusion du funk et du gnawa marocain avec Boulila le 26. L’affiche sera mise à jour pour les semaines à venir.

 

Sur disque

Au rayon des musiques latino modernes, quelques sorties retiendront l’attention. Compositeur, percussionniste et collaborateur de Lido Pimienta, le Torontois Mas Aya lancera l’intrigant MÁSCARAS le 24 septembre. L’excellente compositrice new-yorkaise Xenia Rubinos malaxe les musiques antillaises au rock et aux musiques électroniques sur Una Rosa, attendu le 15 octobre. Avec City of Mirrors paraissant le même jour, l’orchestre cumbia jazz-rock psychédélique Dos Santo rendra hommage aux Portoricains éprouvés.

Photo: FIJM La compositrice new-yorkaise Xenia Rubinos

Venus d’ailleurs

Pour peu que les variants se tiennent à carreau, nous accueillerons cet automne quelques musiciens internationaux. À commencer par la splendide reine afropop du Nigeria Yemi Alade, attendue le 29 septembre au Club Soda. L’orchestre blues-rock du Sahel Tinariwen prévoit de faire une escale au Théâtre Olympia le 12 novembre ; le mois suivant (les 5 et 6 décembre), Enrico Macias donnera enfin son « concert arabo-andalou » qui avait été reporté.



À voir en vidéo