Donda, Kanye West

Il y a, quelque part dans ces 27 chansons en 108 minutes, des étincelles rappelant combien Kanye West fut un agent de progrès pour la scène hip-hop entre 2005 et 2013 : la costaude Off the Grid (avec Playboi Carti et Fivio Foreign), une des meilleures performances vocales de West. Le refrain chanté par The Weeknd sur Hurricane, les flashs mélodiques de Believe What I Say, 24 ou encore Moon. Tout ça est malheureusement dilué dans un disque aux orchestrations soit trop gospel, soit répétitives et glaciales, donnant la même impression de projet inachevé que The Life of Pablo (2016). Un disque surtout où Kanye West semble n’avoir pas grand-chose à dire (même à propos de sa mère Donda) tant ses textes manquent d’esprit, et leur interprétation d’agilité — au micro, West semble constamment déclassé par ses nombreux invités, c’est particulièrement évident sur Jesus Lord, lorsque s’amène le brillant Jay Electronica. Et que dire des collaborateurs nauséabonds, homophobes, agresseurs présumés ou avérés, que West tenait tant à inviter sur son dixième album solo ?

Écoutez Hurricane

Donda

★★ 1/2
​Hip-hop

Kanye West, Def Jam

À voir en vidéo