Gin à l’eau salée, Salebarbes

Ça a commencé fort, en 2019 : Live au Pas Perdus, simple bringue pour le plaisir, récré de chanteurs-musiciens aux carrières bien bâties, s’est mué en fête sans fin. On n’en attendait pas moins de fiers gaillards des îles de la Madeleine : pour les Painchaud (Éloi et Jonathan), Jean-François Breau, Kevin McIntyre et George Belliveau, l’ordinaire extraordinaire, c’est l’infini tout autour. Et l’infini s’élargit ce coup-ci, comme quoi on peut toujours voir plus loin : en plus de proposer leurs habituelles rasades de tord-boyaux (Gin à l’eau salée, c’est une recette), ils ont adapté du Doug Kershaw pas piqué des hannetons, l’hymne national « Louisiana Man » et l’emblématique « The Country Singer ». Qui plus est, ils ont beaucoup, beaucoup joué ensemble et ça s’entend : refrains en harmonies de grand vent, rock’n’trad irrépressible du samedi soir, ils s’avèrent capables de tout reprendre, y compris un slow que Neil Sedaka composa pour le teenage idol Jimmy Clanton. Salebarbes, littéralement, c’est fait pour pousser.

Écoutez Un autre soir ennuyant

Gin à l’eau salée

★★★★
​Racines

Salebarbes, L-Abe

À voir en vidéo