Jean Sibelius, Lise Davidsen, Orch. phil. de Bergen, Edward Gardner

Oh, le beau et précieux programme ! Les œuvres impossibles à coupler de Sibelius (Tapiola et l’énigmatique Luonnotar) sont associées à Pelléas et Mélisande, à Rakastava et au Chant de printemps. Voilà donc Sibelius, du plus accessible (Chant de printemps) au plus complexe (Luonnotar), dans une association étrange mais judicieuse, une réalisation de haut vol et une prise de son de grand luxe. Deux phases, donc, à ce CD : des œuvres de jeunesse comme Chant et Rakastava (L’amant), dans un tendre arrangement pour cordes, et la suite Pelléas et Mélisande, impeccablement brossée, avec l’épisode des « Trois sœurs aveugles » dans sa version vocale. Mais le prix du CD, c’est l’association Luonnotar-Tapiola, dans cet ordre. Un Tapiola orchestralement brûlant, un Luonnotar solaire et vocalement glorieux enregistré par Lise Davidsen en mai 2018, mais plus descriptif et un peu détaché, là où des voix certes plus matures (Isokoski avec Järvi et Söderström avec Ashkenazy) apportent une gradation plus incarnée. Très recommandable cependant.

 

Jean Sibelius

★★★★
​Classique

Lise Davidsen, Orch. phil. de Bergen, Edward Gardner, Chandos SACD CHSA 5217

À voir en vidéo