Rafael Kubelik, The Mercury Masters

Publiée grâce au travail de préservation unique de Cyrus Meher-Homji en Australie, la collection Eloquence est désormais accessible à des prix raisonnables sur les principales plateformes de vente dans le monde. Il faut donc absolument signaler aux lecteurs collectionneurs cette réunion des enregistrements mono Mercury (1951-1953) de Kubelik à Chicago. Les tableaux d’une exposition de 1951, second disque produit par Mercury, marquèrent l’histoire de l’enregistrement par leur impact musical et sonore. Alors que les rééditions Philips des années 1990 s’étaient limitées aux Tableaux, à Ma patrie, la Musique pour cordes de Bartók, la Nouveau Monde, la 38e de Mozart, Hindemith et Schoenberg, on retrouve ici le legs complet, soit, en plus, les Symphonies nos 4 et 6 de Tchaïkovski, la 1re de Brahms, la 34e de Mozart et le Concerto grosso no 1 de Bloch. Les transferts sont assurés par Thomas Fine, fils du légendaire Bob, et le CD 10 contient les premiers essais de stéréo du label (Tabor de Smetana). Historique, évidemment.

 

Rafael Kubelik

★★★★
​Classique

Orch. symphonique de Chicago, Mercury, 10 CD, 484 3028

À voir en vidéo