Native Sons, Los Lobos

Nos Loups préférés d’East L.A., qui rôdent et roulent depuis presque 50 ans, n’ont rien perdu de leur mordant. Ils ont changé de compagnie de disque, voilà tout. Belle occasion de marquer le coup : leur premier album chez New West se compose de chansons qui ont marqué les David Hidalgo, Cesar Rosas, Steve Berlin, Conrad Lozano et Louie Pérez avant Los Lobos. Un répertoire garage rock d’ados californiens, « comme si on était dans un party de mariage », explique Perez. Ça ratisse large et local à la fois : l’archétype rock Farmer John des Premiers, le « chicano soul » de la suave Where Lovers Go des Jaguars (non, pas nos Jaguars), l’ondulante Sail on Sailor des Beach Boys (avec les strates d’harmonies de Brian Wilson), l’emblématique doublé Bluebird / For What It’s Worth du Buffalo Springfield, l’explicite The World Is a Ghetto de War (avec percus et guitare wah wah). Savez quoi ? Malgré les rendus fidèles à la note près, tout sonne quand même Los Lobos. Sans forcer. On appelle ça de la personnalité.

Écoutez Farmer John

Native Sons

★★★★
​Reprises

Los Lobos, New West

À voir en vidéo