yes/and, yes/and

D’abord connu comme guitariste accompagnateur (War on Drugs, Kevin Morby), Meg Duffy s’est détourné un instant de son projet solo Hand Habits pour former un duo avec le compositeur et ingénieur sonore (auprès de Jacques Green, entre autres) Joel Ford, cofondateur du label californien Driftless Recordings. Sous le nom yes/and, la paire lance un premier album qu’elle qualifie d’ambient — ce qu’il est dans le ton, contemplatif, mais stimulant dans la complexité des timbres et des textures proposés. Car l’instrument dominant de ce court album est la guitare, électrique et acoustique, dont les sonorités sont explorées sur dix chansons instrumentales très variées. Du beau picking plein d’écho en ouverture (Craggy), un motif mélodique acoustique passé en boucle sur la suivante, Ugly Orange, un harmonieux nuage de réverbérations sur la pièce maîtresse Learning about Who You Are, tout de suite suivie par l’espiègle et délicate Centered Shell. Une musique qui crépite doucement dans nos tympans, comme le son d’un feu de camp. On mettra de côté ce disque en prévision des vacances.

Écoutez Ugly Orange

yes/and

★★★ 1/2
​Expérimental

yes/and, Driftless Recordings

À voir en vidéo