Des événements musicaux en pleine nature

Marie-Julie Gagnon
Journaliste et chroniqueuse voyage
Vue aérienne d'un spectacle sur l'une des scènes flottante de Contre-courant
Photo: Adrian Villagomez Vue aérienne d'un spectacle sur l'une des scènes flottante de Contre-courant

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Au moment où les mesures sanitaires s’assouplissent pour les salles de spectacle et les festivals, différents événements allient nature et musique un peu partout dans la province. Quelques suggestions pour terminer l’été en beauté.


 

Musique du bout du monde

Du 4 au 8 août, la 17e édition du Festival Musique du bout du monde de Gaspé se déroulera dans quatre lieux : au mont Béchervaise, dans la clairière et à l’arche de l’Éveil collectif, en plus du cap Bon Ami. « À chaque plateau est associée une série d’artistes choisis en fonction de l’expérience qu’offrent ces plateaux », explique Steve Pontbriand, directeur général.

Au mont Béchervaise, les spectateurs emprunteront la remontée mécanique. « Les festivaliers découvriront toute la splendeur de la baie de Gaspé durant l’ascension de la montagne et verront une variété d’artistes se produire sur une scène déployée au sommet, du néo-classique au folk en passant par une bonne dose de trip hop ». Guillaume Arsenault, Simon Léoza, Anachnid, Cat Clyde seront à l’honneur.

À deux pas de la baie de Gaspé et à l’abri des intempéries, la clairière accueillera Random Recipe, Bleu-Jeans-Bleu et Sarahmée. « Pour se rendre sur le site, les festivaliers longeront l’anse aux Homards, un havre de paix pour les voiliers du coin, sur une distance de 2 km de marche, explique Steve Pontbriand, qui compare l’endroit à un conte de fées. Encore une fois, le parcours pour se rendre sur le site fait partie de l’expérience. »

Photo: Simon Bujold L'une des scènes du Festival Musique du bout du monde

Teke::Teke, Original Gros Bonnet et Gab Bouchard se produiront pour leur part en fin de soirée sous un chapiteau érigé à l’arche de l’Éveil collectif, au bord de l’eau, près de la marina de Gaspé, et la musique d’Ilam accompagnera les lève-tôt lors du désormais mythique spectacle au lever du soleil du cap Bon Ami. « Son dernier album,Nene, se fond parfaitement de ce décor magique », dit Steve Pontbriand.

Les installations sonores créées par France Jobin, une artiste électronique minimaliste, proposeront par ailleurs un autre type d’expérience, que le directeur du festival compare à des sculptures sonores. « Elles sont réparties sur un périmètre de plus de 100 km autour du Grand Gaspé », souligne-t-il. L’une de ses installations pourra être découverte à Fort-Péninsule, dans des bunkers datant de la Seconde Guerre mondiale, avec les projections vidéo de VJ Ubiquity.

Des billets uniques sont en vente cette année et il est nécessaire de réserver pour assister aux spectacles gratuits de Mi’gmafrica, Resonancia America, Boulila, Irène, Wesli et Ramon Chicarron l’arche de l’Éveil collectif. Tout près du chapiteau, arts de la rue, DJ, bars et autres kiosques d’artisans animeront le site pendant la journée.

Au moment où ces lignes étaient rédigées, seuls les spectacles de Bleu Jeans Bleu, Cat Clyde et Ilam au lever du soleil affichaient complet.

 
   

Des concerts sur l’eau

Présenté par Bonsound et Hublot51, Contre-Courant ne se décrit pas comme un festival, mais plutôt comme une série de spectacles intimes sur l’eau. Du 11 au 14 août au parc régional Kiamika à Chute-Saint-Philippe, dans les Hautes-Laurentides, et du 1er au 4 septembre au parc Jean-Drapeau, à Montréal, Ariane Moffatt, Safia Nolin, Klô Pelgag, BEYRIES, Lido Pimienta, Matt Holubowski et Jesse Mac Cormack seront parmi les artistes à offrir des prestations sur une scène flottante.

« C’est une idée que nous avions en tête depuis longtemps d’allier nature et musique », raconte le cofondateur de l’événement, Pierre-Luc Beaulieu. La pandémie aura contribué à faire avancer le projet. Après un premier spectacle-test en octobre 2020, l’édition 2021, la première officielle, proposera des événements dans deux lieux très différents. « Le spectacle est le coucher du soleil, dit Pierre-Luc Beaulieu, qui espère amener l’événement sur d’autres points d’eau. Peu à peu, on le voit se coucher pendant le spectacle… Quand il fait noir, la structure lumineuse et sa réflexion dans l’eau apportent une autre atmosphère. »

Comment seront disposés les spectateurs ? « Tout est possible. Les gens peuvent venir avec leur propre embarcation — de petites, pour ne pas obstruer la vue —, en louer une ou acheter un billet pour regarder le spectacle depuis la berge. » Il sera notamment possible de faire la location de planches à pagaie et de petits quais mobiles pouvant accueillir quatre personnes avec rames et gilets de sauvetage. Différentes options pourront être sélectionnées au moment de la réservation du billet.

Même si sobriété et intimité semblent les deux mots qui résument le mieux l’expérience, Pierre-Luc Beaulieu parle de plusieurs dizaines de billets disponibles.

Le coût d’un billet : à partir de 35 $ sans location (avec frais de service).

 
   

La Virée du Saint-Laurent de Qualité Motel

Du 19 août au 8 septembre, Qualité Motel voguera de Gaspé à l’archipel de Mingan, en passant par Sainte-Anne-des-Monts, Matane, Rimouski, Le Bic, l’anse Saint-Pancrace, l’île du Grand Caoui, Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre pour la seconde édition de sa tournée en voilier. Au programme :spectacles gratuits, barbecue, baignade, planche à pagaie, saveurs locales… Un itinéraire de 520 milles en 22 jours à bord du Grosloup attend les musiciens, qui profitent de l’occasion pour sensibiliser les spectateurs aux pratiques écoresponsables. Des nettoyages des berges seront par exemple organisés.

Comme le vent peut influencer l’horaire et les sites exacts des spectacles, les mélomanes sont invités à surveiller les pages Facebook et Instagram de La Virée du Saint-Laurent pour être tenus au courant des derniers détails.

À surveiller

• Dès le 1er août, la capacité maximale des stades, des festivals et des autres lieux de diffusion de spectacles passera de 5000 à 15 000 personnes.

• La distanciation physique continuera de rester obligatoire.

• Quelques festivals à souligner en août : les Fêtes de la Nouvelle-France de Québec du 5 au 15 août, le Festivent de Lévis du 4 au 22 août et le Festival de Lanaudière, qui prendra fin le 8 août.

• Le FME, qui aura lieu à Rouyn-Noranda du 6 au 8 septembre prochain, s’exportera à Montréal en formule « FME de l’Avent ». Du 6 au 8 août, une série de spectacles gratuits seront proposés dans le nouveau parc riverain de Lachine.

• Pour s’inspirer, on consulte le calendrier de Québec vacances.

   

À voir en vidéo