Choctaw Ridge, Artistes divers

« Seems like nothin’ ever comes to no good up on Choctaw Ridge », commente Bobbie Gentry dans son Ode to Billie Joe, le plus déconcertant succès du palmarès pop en 1967. Que se passa-t-il sur la crête de Chocktaw ? Histoire moitié redneck moitié white trash qui n’avait rien en commun avec les Beverly Hillbillies de la télé. La chanson en inspira d’autres, jusqu’à constituer un genre en soi. En voici plus d’une vingtaine, véritables narrations chantées de récits d’arrière-pays. Éclopés du Vietnam, trompés (Ruby, Don’t Take Your Love to Town, par The First Edition avec Kenny Rogers), désœuvrés à la gâchette facile (Mr Jackson’s Got Nothing to Do, par John Harford), drame sur un traversier de marécage (Saunders’Ferry Lane, par Sammi Smith), ces ballades des laissés-pour-compte de l’Amérique deviendront la bande sonore d’une mythologie du repli très prisée par le cinéma (de Delivrance à Paris, Texas). À ne pas écouter trop loin des chemins balisés.

Écoutez Mr Jackson’s Got Nothing To Do, par John Hartford

Choctaw Ridge

★★★★
​Archives

New Fables of the American South 1968-1973, Artistes divers, Ace Records

À voir en vidéo