What we Lost, Janette King

Le talent rare dont Janette King fait la démonstration sur son premier album est celui de recycler ses doutes et ses peines en chansons dansantes et accueillantes. La compositrice et DJ montréalaise souhaite ainsi la bienvenue à l’été avec un épatant premier album intitulé What We Lost, sur lequel le soul et le R & B s’arriment volontiers aux basses flottantes du house des années 1990 et 2000, comme en témoigne le sulfureux premier extrait Airplane. Elle est entourée de collaborateurs de longue date, dont Jordan Esau, qui signe les productions plus house, et Jonny Tobin, celle plus R & B / soul, tous deux de Vancouver, ville d’origine de King. Ses chansons invitent autant à la danse qu’à la réflexion, l’album ayant été composé l’été dernier, alors que nous mesurions encore l’ampleur du mouvement Black Lives Matter, au moment surtout où l’artiste cherchait encore à faire du sens d’une rupture amoureuse. La voix scintillante et retenue de King rappellera celle de Kelela, avec qui la Montréalaise partage un même désir d’aventures sonores.

Écoutez You Don't Love Me

What We Lost

★★★ 1/2
​Néo-soul

Janette King, Hot Tramp

À voir en vidéo