Les mea culpa, Lily Tea

Est-ce le confinement qui a fait ça ? Tilt, trop-plein, ras-le-bol général ? Constat, les récents arrivages sont des îlots, des oasis. Nos refuges, enfin accessibles. Aussi arrive-t-on en naufragés au premier disque en solo de Lily Tea — Tea comme dans Tea for 20’s, son groupe de la dernière décennie. Rescapés ! La première chanson du minialbum, Nos cœurs échoués, panse nos plaies dans un bain de lenteur, nous enveloppe aux premières mesures dans de doux et dodus coussins de sons (confection Martin Lizotte et Antoine Gratton). Slide acoustique ondulante pour Garde le nord, piano houlant et guitare électrique Morricone nimbée d’écho dans Reste à bord, tout est vecteur de langueur, sinon Rien à comprendre, bien trop pimpante au milieu de cette petite vingtaine de minutes bienfaisantes et engourdies (pensez Julee Cruise dans Twin Peaks). Quatre titres sur cinq, c’est très bien. Avec le nouvel album de Geneviève Binette, ce sera parfait : la liste de l’été s’allonge.

Écoutez Les Mea Culpa

Les mea culpa

★★★ 1/2
​Chanson

Lily Tea, Lily Thibodeau, Propagande/Believe

À voir en vidéo