Jean-Baptiste Lully, Vincent Dumestre

Dans le cadre des publications discographiques du Château de Versailles, voici la première tragédie lyrique de Lully, le grand musicien de Louis XIV. Cadmus et Hermione (1673) est associé au nom de Vincent Dumestre depuis plus de dix ans puisqu’en 2008, le chef et le dramaturge Benjamin Lazar avaient proprement ressuscité l’œuvre à l’Opéra-Comique, une production documentée par un DVD paru chez Alpha. Il est admirable de constater à quel point le projet artistique a mûri en raffinement et en rayonnement, grâce notamment à une distribution suprême et parfaitement calibrée, illuminée par le Cadmus de Thomas Dolié, auquel est associée la fine et distinguée Adèle Charvet en Hermione. Mais le moindre détail, auquel concourent le ténor Nicholas Scott et la basse Lisandro Abadie, la mezzo Eva Zaïcik, l’Ensemble Aedes et un continuo parfait, s’intègre dans un tout d’un dynamisme ravivé. Enfin, comme dans tous ses projets du XVIIe siècle, Vincent Dumestre accorde un soin particulier à la prosodie et à la prononciation. Parution baroque majeure.

 

 

Jean-Baptiste Lully

★★★★ 1/2
​Classique

Vincent Dumestre, Versailles, 2 CD, CVS 037

À voir en vidéo