Reflection, Loraine James

La compositrice londonienne Loraine James ne se soucie pas des étiquettes, comme en témoigne la quinzaine de parutions qu’elle a offertes depuis six ans, mais affiche clairement un penchant pour la musique de club, pour peu que ceux-ci acceptent de remuer leurs clients avec des structures rythmiques imprévisibles et beaucoup de glitch. Entre techno, grime et IDM (et au-delà), James prend un malin plaisir à désarçonner l’auditeur sur son troisième album, Reflection, mais propose aussi des compositions plus cajoleuses : au cœur du disque, sa collaboration avec Baths, On the Lake Outside, étale des rythmes déconstruits sur une ballade pop pleine d’esprit, précédée par Self Doubt (Leaving the Club Early), ses obsédants synthés atmosphériques adoucissant la rythmique râpeuse, alors que sur l’hypnotique Black Ting, elle retrouve avec bonheur l’artiste drill Le3 bLACK, collaborateur de longue date. À travers ce fouillis d’influences électroniques peuplant cet album émerge une voix captivante revendiquant une totale liberté de création.

Écoutez Running Like That

Reflection

★★★★
​Électronique

Loraine James, Hyperdub