Jubilee, Japanese Breakfast

Sur son précédent album, Soft Sounds from Another Planet (2017), Michelle Zauner tentait, en vain, de dissimuler sa tristesse du deuil de sa mère derrière des mélodies pop-rock et des synthés tendance années 1980. Cette fois, on la croit lorsque sur Paprika, en ouverture, elle nous chante de sa voix pure : « How’s it feel to stand at the height of your powers / To captivate every heart ? / Projecting your visions to strangers who feel it, who listen, who linger on every word. » Moderne dans son écriture, ce troisième album a des échos de vieux Madonna (Be Sweet) et de Tom Petty (Savage Good Boy), de new wave (Slide Tackle, désarmante de simplicité) et de chanson folk dépouillée (Posing for Cars, quelle douce finale !). Éclectique, mais cohérent, suivant le fil d’Ariane du timbre fin de la voix de l’autrice-compositrice-interprète — et, depuis ce printemps, écrivaine : paru il y a deux mois, son essai Crying in H Mart : A Memoir, lui a permis de mieux exprimer son deuil. Un long métrage sera même tiré du best-seller ; la vie est plus belle aujourd’hui pour Zauner.


Écoutez Savage Good Boy​

 

 

Jubilee

★★★ 1/2
​Pop-rock

Japanese Breakfast, Dead Oceans