When Smoke Rises, Mustafa

« There’s a war outside and I can’t lose all my dawgs », chante d’une voix doucement résignée l’auteur-compositeur-interprète Mustafa Ahmed, dit « The Poet », en ouverture de The Hearse, le plus récent extrait de son premier album en carrière. La guerre qu’il évoque se déroule dans sa ville, Toronto, et voit s’affronter ses amis, ses voisins, dans son quartier, Regent Park, où fut assassiné en 2018 Smoke Dawg, membre comme lui du groupe rap Halal Gang. Une autre victime de la guerre de gangs qui sévit depuis plusieurs années dans la capitale ontarienne et qui font chanter le musicien, collaborateur de The Weeknd et de Camila Cabello, accompagné sur ce disque des pointures Jamie XX, James Blake et surtout Sampha, son « cousin musical » britannique. Sur des arrangements dépouillés de guitare folk, d’échantillons de musique traditionnelle soudanaise et de percussions érigées en boucle, Mustafa fait couler sa voix soul, usant de sa plume célébrée pour réfléchir aux conditions menant à la violence dont il est témoin. Touchant et pertinent.

Écoutez The Hearse

When Smoke Rises

★★★ 1/2

Mustafa, Regent Park