Don’t Think You Can Escape Your Purpose, Yoo Doo Right

Psychédélie, krautrock, space machin-chose, le prog d’aujourd’hui a le dos large, les références plus qu’éclectiques et le pied pesant. Le trio instrumental montréalais Yoo Doo Right a dûment intégré ses classiques et, après beaucoup de premières parties et quelques bancs d’essai (deux EP, un 45 tours),accède ces jours-ci à l’étape du premier album complet. Ils ont tout mis, les bougres, impatients et débordants. Rien que dans la pièce intitulée (numérotée ?) 1N914, on distingue du Pink Floyd première époque, du Status Quo, du Can, du Godspeed You ! Black Emperor, et j’en passe. Substrat riche en protéines et en décibels, ça fait voyager beaucoup, à la fois en soi et dans des univers parallèles. Dans Marché des vivants (inspiration Octobre ?), les John Talbot, Charles Masson et Justin Cober parviennent à envoûter, ce qui n’est pas rien, vu le caractère répétitif de l’ensemble : les variantes dans leur bel embrouillamini permettent de ne jamais se lasser. Exploit. Écoutez 1N914


  
 

Don’t Think You Can Escape Your Purpose

★★★
​Prog

Yoo Doo Right, Mothland