Terrien (édition «Collector»), Julien Clerc

Et que devient notre Julien, dernier Terrien romantique ? Il est comme nous, parmi les cœurs esseulés du virulent virus. À cela près qu’il a son piano, sa voix plus que jamais terrienne, justement. Et il a des paroliers. Virtuellement, on se bouscule à son portillon : les habituels suspects (Barbelivien, Lavoine, Lavilliers), mais aussi, et surtout, les presque jeunes de la chanson d’auteur (Clara Luciani, Baptiste Hamon). Mélodiste fortiche encore et toujours, l’ami leur a commandé pour ses inquiets arpèges un état des lieux : on obtient une chanson titre inclusive (« Tu es d’un Terrien la relève / Tu es d’un Terrien le parent »), et puis la mélancolique Brexit, la touchante Comment tu vas ? (à propos du mal de vivre), et surtout la chavirante Jeune fille en feu (« Combien de filles en fuite / Qu’on n’a pas voulu croire »). Rien ne sonne faux, ni les intentions, ni les airs. Particulièrement dans les six maquettes piano-voix fournies en complément. La rugosité est aussi une qualité. Écoutez La jeune fille en feu


  
 

Terrien (édition « Collector »)

★★★ 1/2
​Chanson

Julien Clerc, Play Two