Bettta, Jam

Membre du K6A, du duo Jam & P.Dox et du clan Brown Family, le vétéran Jam (ne pas confondre avec l’autre du même nom, découvert à La fin des faibles) offre enfin un premier mini-album en solo conçu avec le complice compositeur Toast Dawg. À base d’échantillonnages, Bettta dégouline de soul, de l’orchestrale Cry en ouverture à la délicate ballade Sleep, son motif de piano et ses violons suspendus venant clore sur une très belle note le projet. Les rythmes qui bercent, les lignes de basses avançant sur la pointe des pieds et l’ambiance groovy rêvasseuse servent à merveille la prosodie distinctive, détendue, quasi chantée et musicale, du rappeur qui nous transporte tantôt à Philadelphie, tantôt chez Curtis Mayfield (Marathon) pour se livrer de manière un peu plus personnelle qu’avant. Seule exception à ce douillet EP, la baveuse No Way, offerte avec son frère Snail Kid (Dead Obies) et un Lary Kidd nostalgique mais bien mordant (toujours le sourire en coin), alors que papa Robin Kerr, l’âme caribéenne de Brown Family, trouve encore le refrain parfait sur la chanson titre. Écoutez Bettta

 

 

Bettta

★★★ 1/2
​Hip-hop

Jam, Disques 7ième Ciel