L’Italie remporte l’Eurovision 2021 avec une extravagante performance rock

Vêtus de cuir et bouillonnants d’énergie, les Italiens de Måneskin ont remporté la victoire avec leur titre «Zitti e buoni».
Photo: Kenzo Tribouillard Agence France-Presse Vêtus de cuir et bouillonnants d’énergie, les Italiens de Måneskin ont remporté la victoire avec leur titre «Zitti e buoni».

« Le rock and roll ne meurt jamais » : l’Italie, qui caracolait en tête des favoris, a remporté le concours musical Eurovision 2021, devant la France et la Suisse, grâce à la performance puissante des rockeurs du groupe Måneskin.

L’Eurovision était de retour devant un public restreint à Rotterdam, aux Pays-Bas, après avoir été annulé pour la première fois de son histoire l’an dernier à cause de la pandémie.

Avec son titre Voilà, Barbara Pravi n’a pas réussi à mettre fin à 44 ans de disette côté français. Elle échoue de justesse à la deuxième place, suivie par la Suisse.

Vêtus de cuir et bouillonnants d’énergie, les Italiens ont ravi la victoire au terme d’un spectacle garni de paillettes et d’extravagance, à l’issue plein de suspense.

« Nous voulons juste dire à toute l’Europe, au monde entier, que le rock and roll ne meurt jamais », a lâché Damiano David, le chanteur du groupe italien, au moment de recevoir le trophée.

 

Regardez la performance de Måneskin à l'Eurovision:

Les conditions sanitaires ont forcé l’événement, suivi chaque année par plusieurs millions de téléspectateurs, à se réinventer après son annulation en 2020.

« Nous pensons que tout l’événement a été un soulagement » pour les Européens après une année placée sous le signe de la pandémie, a déclaré le groupe italien lors d’une conférence de presse après la victoire. « Nous sommes vraiment reconnaissants d’avoir eu la chance de faire partie de cet énorme événement. C’était vraiment incroyable. »

Cette victoire « peut être un message d’espoir » à l’Italie, l’un des pays européens les plus touchés par le coronavirus, a également affirmé la bassiste Victoria De Angelis.

Des milliers de spectateurs, emblématiques de ce concours haut en couleur, agitant traditionnellement des drapeaux de pays devant les caméras de télévision, étaient privés du déplacement à cause des restrictions de voyage liées à la COVID-19.

Quelque 3500 spectateurs, dépistés au préalable, ont été autorisés à assister aux demi-finales, à la finale et aux six répétitions générales. Cela représente 20 % de la capacité de la salle de spectacle Ahoy Arena de Rotterdam.

Victoire entachée

Le groupe Måneskin, composé d’une femme et de trois hommes, nés avec le siècle et biberonnés aux rifs saturés du rock, professe de faire du neuf avec du vieux.

C’est la troisième victoire de l’Italie dans ce concours d’ordinaire peu prisé des artistes revendiquant les influences des « rock bands » aux origines.

Après la diffusion sur les réseaux sociaux d’images le montrant penché sur une table pendant l’Eurovision, le chanteur du groupe, Damiano David, a nié avoir pris des drogues. « Je ne prends pas de drogue. S’il vous plaît, les gars. Ne dites pas ça vraiment, pas de cocaïne. S’il vous plaît, ne dites pas ça, » a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse après la finale.

Selon un communiqué diffusé dimanche par les organisateurs du concours, Damiano David « subira volontairement un test antidopage à son arrivée en Italie. » Après le concert, il a expliqué qu’il s’était penché pour ramasser les lunettes brisées d’un membre du groupe.

Måneskin signifie « clair de lune » en danois, langue maternelle de la bassiste Victoria De Angelis. Le titre qu’ils présentaient au concours de l’Eurovision, Zitti e buoni, leur avait déjà permis de remporter en 2021 le grand prix de la 71e édition du festival de la chanson de San Remo.

Entre Noir Désir, Nirvana et Placebo, la formation aux influences pop, reggae et funk a été fondée en 2016 à Rome par De Angelis, Damiano David (chant), Thomas Raggi (guitare) et Ethan Torchio (batterie), alors tous encore adolescents.

« Notre groupe est une translation de la musique du passé dans la modernité. Il y a tant de groupes, mais peu qui restent. Comme inspirations esthétiques, nous avons à l’esprit les Rolling Stones, les Doors », confiait en 2017 Damiano David au magazine Diva e Donna.

Ils accèdent à la notoriété en participant en 2017 à l’émission X Factor avec un titre inédit, Chosen, qui leur permet de signer leur premier contrat professionnel avec Sony. L’EP homonyme est double disque de platine.

Ils sortent ensuite plusieurs morceaux remarqués, Morirò da re (2018), Fear for Nobody (2019), Vent’anni (2020), ainsi que deux albums, Il ballo della vita (2018) et Teatro d’ira vol. I (2021).

En 2018, le titre Torna a casa est devenu quintuple disque de platine. Il comptabilise près de 110 millions de vues sur YouTube.

Bulle spéciale

Pendant toute la compétition, les candidats à l’Eurovision ont été enfermés dans une « bulle spéciale » et ont passé quotidiennement des tests de dépistage.

Malgré cela, des cas de COVID-19 ont été signalés parmi plusieurs délégations, dont celle de l’Islande, qui a été contrainte de rester à l’hôtel et de participer grâce à des vidéos enregistrées.

Le lauréat de la précédente édition a aussi été privé de participation au spectacle. Le Néerlandais Duncan Laurence devait chanter sa ballade victorieuse Arcade sur scène pendant la finale, mais un résultat de test positif à la COVID-19 l’en a privé.

Fidèle à la tradition, l’édition 2021 comportait aussi son lot de chansons détonnantes interprétées par des personnages extravagants, des artistes représentant une minorité ou désireux de transmettre un message au public.

La chanson chypriote racontait l’histoire d’une femme tombant amoureuse du diable, tandis que le titre féministe de la chanteuse russe d’origine tadjike Manija a été fustigé par des conservateurs en Russie.

Avec Associated Press

À voir en vidéo: