En bref - OSM: détente en vue

La tension entre l'administration de l'OSM et les musiciens au sujet du renouvellement de l'entente collective, qui avait amené les musiciens à adopter des moyens de pression le 21 juillet dernier (voir Le Devoir des 21 et 22 juillet), semble diminuer.

Du moins les deux parties ont-elles pour l'heure renoué le dialogue lors d'une rencontre, jeudi 29 juillet, qui a duré plus de huit heures. On rappelle que les négociations avaient été interrompues le 30 mai et que les musiciens sont sans contrat de travail depuis le 31 août 2003. Les deux parties ont été assez peu loquaces à l'issue de la rencontre de jeudi, la réunion ayant surtout servi, semble-t-il, à définir les priorités et poser des bases solides pour une poursuite active et constructive des discussions début septembre. L'administration tout comme les représentants des musiciens semblaient sereins et heureux du déblocage. Les revendications ont trait en premier lieu aux conditions de travail des instrumentistes.