Les Francos - Nos choix

Diam's

C'est moins son rap qui m'intéresse qu'elle. Sacré caractère, la Mélanie Georgiades: après avoir été littéralement vidée comme une malpropre de la scène à Dour il y a deux semaines (à coups d'oeufs, de tomates et de projectiles divers!), celle qui se fait appeler Diam's s'est présentée au parc des Sept Heures à Spa avec la hargne d'une guerrière prête à en découdre.

Le spectacle de la chanteuse d'origine chypriote n'en était que plus rentre-dedans, et ses textes plutôt engagés, entre deux reprises d'Eminem ou NTM, n'en avaient que plus de crédibilité. La victoire ainsi obtenue aux Francos spadoises, cela se sentait, lui importait plus que la Victoire de la musique empochée lors du dernier gala télévisé de l'industrie du disque et du spectacle en France. Gageons qu'il lui restera un peu de chien pour mordre quiconque passera à sa portée ce soir (dès 20h), parc des Festivals, et demain en fin de soirée (23h) au Spectrum, avec Attach Tatuq en complément de programme.

Sylvain Cormier

Amélie Veille

Cette jeune Québécoise de 22 ans est ce qu'on appelle une chanteuse à textes, dans la lignée des chanteuses guitaristes qui ont pris la scène québécoise d'assaut, ces dix dernières années.

La mise en scène des mots dans ses chansons, le relatif dépouillement de sa musique et les thèmes abordés font penser à tort ou à raison à l'auteure des Souliers verts, même si elle n'explore pas autant le créneau de l'humour et de la dérision que Linda Lemay. Amélie Veille s'est notamment fait connaître grâce à l'invitation de Richard Desjardins, de Claude Gauthier puis de Louise Forestier, à ouvrir leur spectacle. Son concert débute ce soir à 18h, sur l'Aire Ford Focus, à l'angle des rues Sainte-Catherine et Jeanne-Mance.

Noémie Bisserbe

Yann Perreau

L'auteur-compositeur Yann Perreau, lauréat du prix Félix-Leclerc édition 2003 (avec le chanteur français Fred), n'a peut-être plus besoin d'être présenté. Les sonorités des douze petits scénarios de son album Western romance, sorti en autome dernier, on déjà fait mouche, tant pour les accords spacieux du guitariste David Brunet, que pour la voix étrange, un peu cassée, du chanteur, et ses mélodies balançant entre électro et musique de films. Cette année, Yann Perreau donne pas moins de quatre concerts aux FrancoFolies. Après le grand spectacle Swingez en ville! hier, deuxième et troisième représentations auront lieu ce soir à 21h et à 23h sur la scène de l'Aire Ford Focus, à l'angle des rues Sainte-Catherine et Jeanne-Mance.

N. B.