Les Francos - Nos choix

Swinguez en ville!

Les FrancoFolies démarrent ce soir sur les chapeaux de roue avec un premier spectacle à grand déploiement dédié à la musique traditionnelle québécoise.

Swinguez en ville! réunit une bande d'artistes aux horizons aussi variés que Louise Leforestier et la formation Zeugma. La soirée tourne autour d'une vingtaine de prestations de La Bottine souriante, auxquelles se grefferont contes, légendes et chansons de l'histoire québécoise, interprétés tantôt par des figures incontournables comme Claude Dubois, tantôt par de nouveaux visages tels Yann Perreau. Le spectacle, présenté dès 21h sur la scène principale à l'angle des rues Jeanne-Mance et Sainte-Catherine et diffusé en direct sur les ondes de Radio-Canada, offre un avant-goût de la série «L'Heure Trad», qui occupera une scène extérieure pendant toute la durée du festival. On y verra alors défiler des groupes réinventant le genre à leur façon, notamment La Tuque bleue, Mademoiselle s'amuse, La Part du quêteux.

Frédérique Doyon

Autour de Lucie

Exit l'électro, la formation française fait cette année un retour en force avec des compositions revisitées à la sauce rock-folk sirupeuse qui pourraient bien lui donner un nouveau souffle. Les adeptes du genre en sont d'ailleurs presque convaincus après s'être exposés au quatrième album — éponyme — de ce groupe à part où la mélancolie côtoie des compositions, certes superficielles, mais pas désagréables pour autant. Le tout pour un album très de son temps avec ses réflexions cosmopolito-philosophiques et l'étrange lumière qui s'en dégage. De la galette à la scène, le saut sera-t-il bien négocié par ce duo composé de Valérie Leulliot, la femme à l'origine du groupe, et de Frédéric Fortuny? Réponse ce soir à 22h dans le parc des Festivals (angle Maisonneuve et Bleury). Le spectacle est gratuit et précède d'une journée la prestation en salle, au Spectrum, d'Autour de Lucie, qui se retrouve également dans la programmation samedi soir au Savoy du Métropolis à minuit pour un set de DJ. Le groupe n'était pas venu au FrancoFolies depuis 1997 et, visiblement, il a la ferme intention d'amortir son passage ici.

Fabien Deglise

Rachid et Lies Taha

Voilà une rencontre musicale comme on les aime. Rachid, le père, avec son fils, Lies, dans un spectacle pour couche-tard (minuit, au Savoy du Métropolis), qui pourrait bien surprendre. Le mariage intergénérationnel est loin d'être prévisible mais les ingrédients, eux, sont connus: sonorités binaires et contemporaines de l'un, le jeune, et pop aux accents raï pour l'autre, le vieux, qui arrive aux Franco cette année avec, sous le bras, quelques inédits de son dernier album qui sort en septembre prochain, intitulé Tékitoi. La reprise de l'incontournable Rock the Casbah des Clash qui s'y trouve fait déjà beaucoup parler d'elle. De quoi laisser présager une soirée plutôt dynamique et chaude, à la hauteur des attentes des aficionados de ces événements nocturnes.

F. D.