Una Vida Vulgar, Rata Negra

Pour évoquer le printemps, Una Vida Vulgar, le troisième album des Madrilènes de Rata Negra, se révèle efficace, même assez jouissif. Après deux premières propositions plus féroces, le trio surfe sur une vague pop-punk expéditive et joviale. Les mélodies, certes simplistes, viennent toutefois relâcher beaucoup de sérotonine, en partie grâce au côté rock’n’roll classique qui évoque les spectres des Ronettes ou des Shangri-Las. Le fini, plus poli que par le passé, garde tout de même la couche adéquate de granuleux que l’auditeur ou l’auditrice de punk recherche habituellement. Ajoutez une touche de surf-rock et un soupçon de psychédélisme rockabilly et servez sans attendre. Tout indiqué pour les punks en quête de moments de plage bon enfant. Sur ce, il est l’heure pour l’autrice de ces lignes de saluer mélomanes et musiciens du monde entier, puisqu’il s’agit de sa dernière critique pour cette rubrique. Merci pour la musique, pour l’ouverture au monde et pour l’intérêt au fil des ans. Signal « hors d’ondes ». Écoutez Cuando Me Muera  

Una Vida Vulgar

★★★
​Punk

Rata Negra, La Vida es un Mus Discos