Le Forestier chante Brassens, Maxime Le Forestier

C’est une maison vide, avec une guitare, une chaise, un ancien chevelu au poil ras et sans Francisco (jeu de mots). Et un dessin de chat. Dans le rôle de Brassens bienveillant au grain (2e jeu de mots). Un lieu vide exprès, à remplir de chansons : à la fin, ça contient en un coffret de neuf disques l’intégrale du cher Georges, à quelques ébauches près : 171 titres revisités très, très (trop ?) respectueusement. Mission de perpétuation pour Le Forestier, prétexte à fouiller l’œuvre de fond en comble, fantasme réalisé : un peu tout ça, et la très belle voix de Maxime. Une grosse parenthèse dans sa carrière de chansonnier, qui aura contribué à entretenir la mémoire et fait résonner les rimes riches au pauvre présent qui en a bien besoin. Car il ne suffit pas de dire aux bonnes gens : achetez le coffret Brassens ! Il faut le chanter, une jambe sur la chaise, au bois de nos cœurs, sur le boulevard du Temps qui passe, en passant par la plage de Sète. Vos chansons vivantes vous saluent !

 

Le Forestier chante Brassens

★★★ 1/2
​Chanson

Maxime Le Forestier, Polydor/Universal

À voir en vidéo