Jean-Sébastien Bach, Well Tempered Consort, Vol. 2

Ce disque fait suite à un volume 1 qui figura dans notre palmarès des meilleurs CD de l’année 2020. Le principe qui vous avait alors subjugué demeure : le consort de violes Phantasm, composé de deux dessus de violes, d’une viole ténor et de deux basses de violes, s’approprie les textes et la polyphonie de Bach pour les fondre à l’univers du consort, très en vogue en Angleterre au XVIIe siècle. Laurence Dreyfus, directeur artistique de Phantasm, s’est intéressé aux œuvres pour clavier, et la conversation des violes a pour but d’en éclairer la polyphonie. Pour Dreyfus, les lignes deviennent des « caractères » que les voix des violes font vivre. C’est ce processus subjectif d’incarnation qui est une nouvelle fois passionnant. Si le volume 1 comprenait des œuvres de diverses origines, ce second opus est centré sur le Clavier bien tempéré : 24 étapes puisées dans les deux Livres, mais seulement 6 préludes contre 18 fugues, 4 étant transposées d’un demi-ton pour se plier à un plan tonal. Le voyage est plus cérébral, mais à nouveau enchanteur.


 

Jean-Sébastien Bach

★★★★ 1/2
​Classique

Well Tempered Consort, Vol. 2, Phantasm, Linn CKD 657

À voir en vidéo