Esa-Pekka Salonen, Philharmonique de Los Angeles

Ce couplage de la version originale d’Une nuit sur le mont Chauve de Moussorgski, de la suite du Mandarin merveilleux de Bartók et du Sacre du printemps (version 1947) de Stravinski enregistré en 2006 par Esa-Pekka Salonen est l’un des plus grands disques orchestraux de ce XXIe siècle. DG l’a bien perçu et en publie une édition spéciale à l’occasion du 50e anniversaire de la mort de Stravinski. Elle comprend le CD et un Blu-ray audio qui comporte une piste stéréo et une piste 5.1 en 24 bits / 96kHz, ainsi qu’une mouture Dolby Atmos 24 bits / 48kHz. Cette parution ne concerne donc pas ceux qui disposent en SACD multicanal de la mouture originale, c’est-à-dire cette qualité sonore. Car d’emblée, l’enregistrement a été pensé pour le multicanal. Si vous êtes audiophiles, ce qui distingue cette parution, c’est sa définition et la profondeur de ses graves. Quant à la musique, elle est caractérisée par l’impact, la clarté et le mordant rythmique. Le Mandarin merveilleux contient ainsi des moments inoubliables, telle la scène de la poursuite de la jeune fille.

 

Esa-Pekka Salonen

★★★★ 1/2
​Classique

Philharmonique de Los Angeles, CD et Blu-ray audio, DG 483 9953

À voir en vidéo