Passion Play, Kristian North

L’ancien chanteur du combo art rock Babysitter offre son second album solo cette semaine, Passion Play, une collection de huit chansons gouailleuses et savamment surjouées, entre néosoul, country rock, art naïf et glamour toc. Malgré son patronyme, M. North va puiser dans des latitudes solaires et chaudes, presque humides. Pyramides, cocktail aux agrumes, néons. Piano, saxo, boule disco. Vous voyez le topo. Ses ballades senties et ses chansons d’amour à la sensualité juvénile lancent des clins d’œil appuyés et chargés de sens à Springsteen, Prince, Tom Petty, Roxy Music, Elton John. Cette démarche de réactualisation d’un moment de l’histoire musicale peut rappeler celle de groupes comme les Lemon Twigs, par exemple, où la ligne entre inspiration et pastiche est frôlée en permanence. Pas que ce soit mal, tout le monde adore, avec raison, les Lemon Twigs. Il manque toutefois à
Kristian un petit degré de braverie pour atteindre le génial dans
son sillage.

  
 

Passion Play

★★★

Kristian North, Mothland