Uma Elmo, Uma Elmo

Voilà du matériel typique de la prestigieuse maison de disques allemande : neuf compositions qui révèlent un paysage impressionniste, tout en apesanteur et en subtilités sonores. Le guitariste danois Jakob Bro présente ici son nouveau trio — le trompettiste norvégien Arve Henriksen et le batteur espagnol Jorge Rossy (qui a longtemps joué avec Brad Mehldau) complètent une formation dont on admirera la maitrise des silences : dans Music for Black Pigeons (dédiée à Lee Konitz), l’intro minimaliste de Rossy se conclut par un silence d’une quinzaine de secondes qui agit curieusement comme un point de tension que Bro et Henriksen viennent par la suite relever délicatement. Il y a beaucoup de lumière dans ces clairs-obscurs parfois élégiaques, partout évocateurs, sorte de méditations musicales qui demandent une bonne concentration d’écoute, mais qui la récompensent bellement. Entre de superbes lignes mélodiques (To Stanko) et quelques ajouts électroniques, Uma Elmo captive par la somme des détails qu’il met en relief et des textures qu’il additionne soigneusement.

Uma Elmo

★★★★
Jazz

Uma Elmo, Jakob Bro, ECM Records