String Serenades, Anima Musicæ Chamber Orchestra

Anima Musicæ est un orchestre de chambre fondé à Budapest en 2010 par des étudiants du conservatoire Franz-Liszt. Ce CD est le troisième d’une série pour Hungaroton consacrée à des sérénades pour cordes. Dans une acoustique un peu sèche, mais très précise et au spectre large (graves très riches), les jeunes professionnels sous la direction de László G. Horváth nous livrent un programme rêvé, à la fois rare et irrésistible. Nous avons déjà attiré votre attention sur les Sérénades, simili Brahms/Dvorak, de Robert Fuchs. Les enregistrements Naxos de Christian Ludwig restent la référence, mais Anima Musicæcouple la 1re Sérénade à l’irrésistible et trop peu connue Sérénade op. 12 de Victor Herbert (1859-1924), violoncelliste de Johann Strauss qui émigra aux États-Unis. Ici, les Hongrois surpassent en matière d’esprit, de climat et de réalisation les Allemands du seul CD concurrent, paru chez CPO. La Sérénade d’Elgar fait parfaitement le lien et une adaptation de Ständchende Schubert conclut cette inattendue et séduisante réussite.

 

 

String Serenades

★★★ 1/2
​Classique

Anima Musicae Chamber Orchestra, Hungaroton HCD 32847

À voir en vidéo