Standing Under Bright Lights, Alex Henry Foster

C’était au Club Soda, le 7 juillet 2019. Une fin de grand projet. Aventure d’une vie ? Presque. Alex Henry Foster, le chanteur-créateur qui est au cœur du groupe Your Favorite Enemies, parvenait au bout de son tunnel personnel, baigné dans le halo bienfaisant de la scène. Entre apocalypse et apothéose, il offrait au public du Festival de jazz tout son album solo Windows in the Sky, transposition immense de la traversée d’une vie pleine d’ombres et de fantômes, pour aboutir à la lumière que procure la musique. L’épique entreprise — Pink Floyd chez Radiohead, pour résumer — trouvait là sa démesure, exprimait une souffrance plus souffrante, vivait une libération plus libératrice, en tirait un bienfait plus palpable. Il y a ainsi des œuvres, certes célébrées dans leur mouture studio (succès mondial, ici), qui se révèlent plus riches encore dans l’exacerbation. Un DVD du spectacle, assorti d’un documentaire, complète le portrait devenu fresque. Que sera la suite ? Écoutez "The Son of Hannah"

 

Standing Under Bright Lights

★★★★ 1/2
Prog indie

Alex Henry Foster, Sony Music, 2 CD + DVD