Ivan Moravec, Academy of St Martin in the Fields, Neville Marriner

En janvier, nous avons consacré un portrait au pianiste tchèque Ivan Moravec à l’occasion de la parution d’un essentiel coffret chez Supraphon. Il y manquait les enregistrements Haenssler Classic, des CD tombés à point pour le faire redécouvrir à la fin des années 90, notamment deux disques magiques de Concertos pour piano(nos 20, 23, 24, 25) de Mozart (1995 et 1997) avec Neville Marriner, d’une essence et pureté que seul, depuis, rejoint Christian Blackshaw — Christian Zacharias, notre référence, étant d’une autre veine, plus tonique. Haenssler avait ajouté un concert du Printemps de Prague 2000 avec une Sonate en ré de Haydn, la Sonate et Dans les brumes de Janacek et les huit derniers Préludes de Chopin. La surprise de cette utile (Supraphon faisant l’impasse sur Mozart) mise en coffret est l’inclusion intégrale, en 4e CD, du récital Chopin (2e Sonate, 4e Ballade, Berceuse, Fantaisie…) gravé pour Vox en 2002 à New York, son dernier enregistrement. Seuls des extraits (Sonate, 3 Mazurkas) se retrouvaient dans la boîte Supraphon.

 

Ivan Moravec

★★★★ 1/2
​Classique

Academy of St Martin in the Fields, Neville Marriner, 4 CD, HC 20084