Concerts en temps d’incertitude

Jusqu’à dimanche, l’Orchestre symphonique de Québec met à disposition sur YouTube un original concert «famille», le «Championnat symphonique».
Photo: OSQ Jusqu’à dimanche, l’Orchestre symphonique de Québec met à disposition sur YouTube un original concert «famille», le «Championnat symphonique».

Le nouvel horaire de couvre-feu de la métropole et le prolongement des mesures exceptionnelles sur le territoire de la capitale nationale ont des conséquences sur la plupart des programmations musicales.

Le concert de Pentaèdre de ce jeudi soir, à la salle Bourgie, est annulé. Il faisait partie du festival du Palazzetto Bru Zane, sinistré par ailleurs, car la webdiffusion du concert des Violons du Roy, prévue du 17 avril au 1er mai, est annulée elle aussi, le concert n’ayant pu être enregistré au Palais Montcalm. Par contre, la webdiffusion des Merveilles de l’Italie baroque (2 au 16 mai) de ces mêmes Violons du Roy est maintenue, le concert ayant été enregistré en mars.

Chambardements

Globalement, le couvre-feu entraîne le passage de 19 h à 17 h 30 l’heure des concerts à Bourgie. Il sera décidé lundi si les concerts du Quatuor Molinari (27 et 28 avril) et de Louise Bessette (29 avril) seront également touchés par cette mesure. À Québec, l’OSQ reporte son concert James Bond de vendredi soir et devait statuer incessamment sur la 5e de Beethoven du 21 avril : il n’y aura pas de public en salle assurément, mais il n’est pas encore assuré que le projet soit maintenu pour une webdiffusion. Par contre, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières recevra comme prévu Louise Bessette en récital le 18 avril prochain. À Montréal, les Boréades reportent à la saison prochaine les Messes brèves de Bach prévues le 24 avril et le concert Mozart du 13 mai. Le Bach du 24 avril est remplacé par un concert devant public le même jour à 15 h 30 au Conservatoire, consacré à Graf, Haydn et Mozart et intitulé « De tact et d’élégance ».

Pour les amateurs, la fin du cycle Brahms de l’Orchestre Métropolitain (OM), samedi à la Maison symphonique, avec la 4e Symphonie apparaît donc comme une bénédiction. Quand entendrons-nous une symphonie « en vrai » la prochaine fois ? Les téléspectateurs retrouveront Yannick Nézet-Séguin sur les écrans vendredi sur ICI Télé à 19 h dans la Symphonie pastorale de Beethoven avec l’OM, tournée sur le mont Royal et à 21 h sur PBS dans un remarquable et instructif documentaire Beethoven in Beijing, explorant les relations historiques et actuelles de l’Orchestre de Philadelphie avec la Chine. Côté webdiffusions de l’OM, les symphonies de Brahms étant distillées en webdiffusion au compte goutte, la 2e Symphonie est accessible (en mode payant) jusqu’à dimanche soir. J’ai pris plus de plaisir devant mon écran qu’en salle.

Repenser le concert pour tous

Jusqu’à dimanche aussi, l’Orchestre symphonique de Québec met à disposition sur YouTube un original concert « famille », le « Championnat symphonique ». Le concert est présenté avec exaltation et une forme de spiritualité par un duo d’animateurs (Véronika Makdissi-Warren et Bertrand Alain) comme une compétition sportive sur RDS, imitation du décor incluse. Toutes les idées sont bonnes à explorer et il se peut que la formule accroche la curiosité de spectateurs qui n’auraient, sans cela, pas écouté l’ouverture des Noces de Figaro, le « Jardin féerique » de Ma mère l’Oye ou la Valse de Masquerade (Khatchatourian). Si c’est le cas tant mieux, mais nous en doutons, car il faut « aller chercher » la diffusion à l’OSQ, alors que le public cible serait plutôt constitué de personnes que l’on exposerait par hasard à de la musique. Dans un monde idéal, les médiateurs seraient donc Ron Fournier et Réjean Tremblay (grand mélomane) en présentateurs, avec une vidéo accessible sur le site d’une chaîne de sports.

Pro Musica met en exergue un nouveau trio formé de Kerson Leong (violon), Stéphane Tétreault (violoncelle) et Serhiy Salov (piano). Enregistrés dans une acoustique mate qui laisse assez peu les harmoniques se déployer, ils nous offrent le 1er Trio élégiaque de Rachmaninov justement passionné et le Trio Dumky de Dvorak. Un acte de naissance d’une association intéressante documenté jusqu’au 25 avril sur Livetoune.

Parmi les webdiffusions à venir, I Musici diffuse ce jeudi à 16 h le concert d’adieu (discret) de Jean-Marie Zeitouni, « Émotions à fleur de peau », des œuvres de Bartok, Gorecki, Vasks (Musica dolorosa), Byström, Tchaïkovski et Veress. Contrairement aux fois précédentes, nous disposerons de plus de 48 heures pour visionner le concert en différé, car il sera accessible du 15 avril 20 h 30 au vendredi 23 avril minuit.

L’Opéra de Montréal propose gratuitement ce jeudi à 18 h en direct de la Chapelle historique du Bon Pasteur Songs of travel, de Vaughan-Williams et Healing, de Rose Naggar-Tremblay et Éric Champagne, interprétés respectivement par Jean-Philippe Mc Clish et Rose Naggar-Tremblay.

Le Nouvel Ensemble Moderne diffuse vendredi à 20 h un concert hommage à André Prévost. Il sera accessible samedi et dimanche au prix de 17 $ (40 $ pour un achat solidaire). En fait, une seule partition de Prévost est au programme, Menuhin : Présence (2000), jouée par Yegor Dyachkov, dans un concert d’œuvres de Joshua Bucchi, Claude Vivier, Michel Longtin et Jérôme Combier.

À voir en vidéo